Let's talk

Madrid Election Talk: La Cañada Real, le quartier oublié de Madrid

30 April 2021

Voir cet article en Roumain.

Tu ne peux pas voter ? Tu PEUX faire partie de la conversation !

La Cañada Real est un quartier linéaire de 16 km composé de six secteurs qui longent l’est de Madrid. Les secteurs 5 et 6, où les habitants sont principalement des Roms, des Gitans et des Marocains, sont privés d’électricité depuis plus de six mois.

Comment est-ce possible ?

Le 2 octobre, une panne de courant a privé d’électricité un millier de maisons dans un quartier de Madrid. Plus de six mois plus tard, le gouvernement régional dirigé par Ayuso n’a toujours pas réparé les lignes, malgré la pétition des Nations Unies de trouver une solution urgente.

“Les médias ont désigné la Cañada Real comme le point noir de Madrid, comme quoi nous serions de mauvaises personnes, des trafiquants de drogue, des mafieux, des gens sales et sans éducation”, explique Fatima, habitante du secteur 6 et mère de deux jeunes enfants. Ses affirmations font référence à la propagande du gouvernement régional de Madrid, qui défend que les problèmes d’électricité sont dus à la prolifération des plantations de marijuana.

Le racisme de la droite est utilisé pour stigmatiser les résidents de Cañada Real.

“Le problème, c’est qu’il existe des branchements illégaux au réseau électrique pour les ventilateurs et les poêles à chaleur nécessaires à la culture rapide du cannabis”, a déclaré un porte-parole du gouvernement régional dirigé par le PP. “Ces équipements, installés par des mafias dans la Cañada Real, sont ceux qui consomment plus d’énergie qu’il n’y en a, ce qui provoque que toute l’électricité s’éteigne.”

Imaginez ceci :

Votre voisin d’à côté a une ferme de cannabis dans son appartement et l’électricité de tout votre immeuble saute à cause de ça : vous attendriez-vous à vivre comme ça pour toujours ? Tous les habitants de votre immeuble doivent-ils être punis à cause d’un seul appartement ?

C’est ce qui se passe dans le quartier de Cañada : 1 000 foyers se retrouvent sans électricité à cause d’un petit nombre de fermes de cannabis dans la zone.

Les fournisseurs d’énergie n’en font pas assez.

Carolina Alonso, députée régionale du parti Podemos, a déclaré que les compagnies d’énergie ne faisaient pas assez pour aider “les voisins vulnérables dans l’une des zones les plus déprimées d’Espagne”. Elle a déclaré que les efforts conjoints pour reloger 150 familles du secteur 6 allaient beaucoup trop lentement, et a ajouté : “Nous avons déjà convenu que tout ce secteur devait être relogé car personne ne peut vivre à côté d’une décharge”.

Certaines parties du secteur 6 se trouvent à seulement 100 mètres de l’incinérateur de Valdemingómez, et un taux anormalement élevé de résidents souffrent de maladies respiratoires. En savoir plus sur la pollution à Madrid.

Pendant la tempête Philomena, les voisins des secteurs 5 et 6 ont été traités comme des sans-abris par le gouvernement régional.

Les habitants étaient traités comme si leurs enfants n’étaient pas inscrits dans les écoles locales, auxquelles ils se rendent à pied depuis leur maison, où ils ont grandi et où se trouve leur lit, leurs jouets, leurs amis, leurs animaux domestiques… en somme, leur maison. Au lieu de cela, on leur proposait des lits dans des abris d’urgence “pop-up”.

Ce n’est pas une vraie solution. Nous avons des maisons; ce que nous n’avons pas, c’est de l’électricité.

… a expliqué un membre de l’organisation de jeunesse Juventud Cañada, un groupe de jeunes militants de la Cañada Real.

Réponse de la droite vs. réponse de la gauche :

Podemos et Más Madrid ont tous deux des propositions presque identiques dans leurs manifestes pour résoudre les problèmes des résidents de Cañada : ils promettent de rétablir l’électricité et de faire en sorte que le pacte régional de relogement des 150 familles (promis en 2016) se réalise.

Dans son manifeste, le PP s’engage également à poursuivre le pacte de relogement promis en 2016. Cependant, n’ayant pas tenu sa promesse pendant cinq années consécutives, rien ne prouve qu’il joindra un jour le geste à la parole. Le manifeste de Vox, de son côté, ne cite même pas le nom de Cañada Real.

Pourquoi votons-nous ?

  • Pour que l’électricité revienne dans les secteurs 5 et 6 ! 
  • Pour reloger 150 familles et que cette promesse soit tenue !
  • Pour que le racisme et la xénophobie envers les résidents de la Cañada cessent !
  • Pour une augmentation des programmes d’inclusion sociale pour les enfants de la Cañada Real !
  • Pour que l’on cesse d’appeler la Cañada Real un bidonville et qu’on l’appelle plutôt un quartier !

#luzparacañada


Lisez plus sur Madrid Election Talk :

Image de @myviewproject.

Translation by Elisabeth Walhain.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

SUBSCRIBE FOR

A FREE COPY OF MY

‘WEEKEND GUIDE FOR LOCALS’

 

SUBSCRIBE TO MY MONTHLY

NO-FRILLS NEWSLETTER!